myball体育

«L'Étatdoitrembourser les deux milliards»


2019-08-04 08:01:00

«L'Étatdoitrembourser les deux milliards»

LesélusdépartementauxFrontde gaucheontréclamé,hier,au gouvernement de financer les allocation sociales。

Ilssontarrivéslespremiers。 Hier matin,àBobigny(Seine-Saint-Denis),lesconseillersdépartementauxFrontde gauche enontillitépourdéployerdevantleurs pupitres une large banderole proclamant:«Étatd'rexncesociale,l'Étatdoitrembourser les deux milliards d'euros 。 »Une alerte quiadonnéd'empléelatonalitédecettematinéededébatssurlesorientationsbudgétairesdudépartement。 Tant et si bien queleprésidenttocialist,StéphaneTroussel,n'apospachéque«2016 sera un budget difficile»,avec unenouvellepousséeprévisibledunombre d'allocataires des allocationsdeolidarité(RSA,Adpa,PCH),qui, pourlapremièrefois,dépassélesten 000allocatairesàlafin de l'annéedernière。

«Il faut placer l'Étatdevantsesresponsabilités»

Depuisladécentralisationdeces allocation,l'Étatn'encompense que partiellementleurcoût。 Sur les 600百万欧元prévuspour2016 en Seine-Saint-Denis,230百万resterontàlachargedudépartement。 Pour l'heure,le budgetendébatneprévoitpasd'augmenter lapartdépartementale,ce quirevientàenvisagerque les caisses(les versementssontactactuésparla CAF)seront vides avant la fin de l'année。 «Il faut placer l'Étatdevantsesresponsabilités»,a ailleurs convenuleprésidentTroussel,qui anannoncé«allerdemainàMatignonpour poserdemanièreconcrète(nos)exigences»。

Leépartementdel'Essonne一个«déjàdéclaréqu'ilnerégleraitplustoutes les prestations,faute de finances suffisantes,一个确认皮埃尔拉波特(Front de gauche),et cela nous concernne pareillement。 C'est坟墓»。 D'autant plus que«l'on ne saurait se contenter d'allerquémanderaugouvernement quelques million d'euros,ce qui ne Corresponrait pas aux attentes et auxbesoinsréelsdenos population»,poursuit-il。

«Depuis 2012,une certaine de de consciencedel'Étatpermisquelquesrecettessupplémentaires,maiscesboufféesd'oxygèneseraréfient»,ajouteBelaïdeBedreddine,leprésidentdugroupe Front de gauche。 «Il nous appartient maintenant d'adresser un message fort au gouvernement»,explique l'éludeMontreuil。

Laprésence,hier matin,de plusieurs mairesetéluslocauxdans la salle duconseiltémoignaitdeleurinquiétudeet,comme l'aindiquéMériemDerkaoui,Vice-présidenteencharge de la culture et maire adjointe(PCF)d'Aubervilliers,« tout les shownurs sont dans le rouge,alors que nous avons de plus en plus besoin de justice sociale,deolidarité...ledésengagementdel'Étatetles baisses de dotation ne nous permettent plus de remplir nos mission de terrain。 Noussommesforrontésàuneouséritémortifèreàlaquelledoitrépondreunemobilization populaire»。

GéraldRossi