myball体育

«Il faut unevéritablepolitiquepublique industrielle offensive»


2019-08-04 04:16:00

«Il faut unevéritablepolitiquepublique industrielle offensive»

Les parlementaires Front de gauche et les membres de la commission d'enquêtede2013 surlasidérurgiesontrevenusàlacharge,àl'Assembléeationationale,autour de cette question primordiale devant le ministre de l'conomie,Emmanuel Macron。

Lemétalstoutout。 Ses transformations fontpartieintégrantedenotre environnement et denotremodèledevie:immeubles,moyens de transport,équipementsélectroménagers。 Mais,inlassablement,en France,sidérurgieetmétallurgiereculent。 En Europe,cesfilièresstratégiquesonperdu plus de 40 000 emplois depuis 2008. Les promesses non tenuesparFrançoisHollandeau sujet de Florange et des hauts-fourneaux d'Hayange ontopituitu,pour beaucoup,le tout premier acte d'une litanie de renoncements。 En 2013年,国际民意调查委员会通过法案提出了一项建议,其中包括提议,提议,提案,提案,提案,提案,提案,提案,提案,提案,提案,提案,提案,提案,提案,提案,提案,提案,提案。 «Celan'apasétésuivi,oualorstrèstimpidement,avec quelques mesurettes。 C'est pourquoilesdéputésFrontde gauche onttenuàl'organisationd'unnouveaudébat能力的piqûrederappel,dans le cadre de la missiondecontrôledel'action gouvernementale par le Parlement»,raconteledéputéPCFAlain Bocquet。

Laeséanceaeu lieu mercredi,enprésenceduministre de l'économie,Emmanuel Macron。 «Nous sommes面对着名的艺术家,dedéplacementesl'est des zones de production»,一位先生GwenaëlLeDily。 Le consultant enenratratégiqueetsectorielle chez Alteva Ressourceslistélesideses d'emploi,decompétences,lesmisesàl'arrêtlimongéesd'instlaces,legèledesinvestissements chez lesgrandssidérurgistes,et les politiques d'austéritétrèsmarquéesqui对欧洲的感情 «En vingt ans,la Chineestpasséede120百万de tons d'acier produites,相当于8亿。 Lasurtiltilédesmonnaies,le sous-investissementuropéenetl'effondrement des prixdesmatièrespremières»ont,selon lui,déplacélabataille autourdescoûtsfixes,«notamment la main-d'œuvre,oùl'Europeestpluscureée» 。

Philippe Darmayan,法国人民解放阵线,加拿大人民解放军,中国人民解放军,中国人民解放军,生产人口3亿吨人民币,加上150亿人民币和120亿人民币欧洲和欧洲的生产和生产。 结论:«Les prixsontchamboulésetla Chine est en train de dumper。 Nousavonsdéclenchénunarsenal de plaintes,maislesprocédureseuropéennessonttrop lentes。 Les droits de douanedoiventêtrerecalculés。 Il nous faut plus de protection。 »«Nousdevonsréagirbeaucoupplus vite,abonde Emmanuel Macron。 Nous devons faire pression sur la Chine,devant l'Unioneuropéenne,devant l'OCDE,devant le G20。 Nous devons maintenirunesouveraineté,répondreaudéfidene pas nous rendreplusdépendantsdesautres pays。 »

«La Chine,c'est conjoncturel。 N'y at-il pas unvraiproblème,structurel,de manque de politiques industrielles en Europe? »s'estinterrogéledéputéPSJean Grellier。 Un point devuepartagéparPhilippe Verbeke。 «Ce n'est pas seulement la question de l'acier chinois qui到达avec desprixdéfianttoute concurrence,c'est aussi celle de l'appel d'air quiaétécrééavecdesédéchactions'-delàduraisonnable en Europe。 L'neednce,c'estdesécurisernoscapiditésdeproduction»,affirme le syndicaliste,membre de la direction delaFédérationdestravailleurs delamétallurgie,en charge delafilièresidérurgiepourla CGT。 Philippe Verbekes'indigneégalementdelignes de productionmisesàl'arrêtpourmanquedemétal,alors qu'ellesserventàproduiredes biens pour lesquels la demande existe。 «Que dit le gouvernement? De nombreux参与ontéviolés。 En France,nous faisonsfaceàndédérégodesdesméthodesdetravail,àl'empaurationd'un volant important detravailleursprécaires,la casse de l'outil de production,aux pertesdecompétences»,de rachats en rachats,et de démantèlementsenémantèlements,alors que«nous sommesenréalitéensituation de sous-capacitédeproduction d'acier»,développe-t-il。 De quoi remettre l'exécutiffaceàsessponsabilitéetfaceàsonidéologie。 «Àlalaiondecompétitivitérabâchéequotidiennement par le patronat et le gouvernement sous le prismeducoûtdutravail,nous againstons la notion d'efficacitéindustriertéetdesensmêmedutravail»,insiste-t-il,avant de se prononcer pour un droit d'ingérencefrançaiseturopéen。 «Exiger des engagements en contrepartie des aides publiques,c'est possible。 Participer au capital de ces groupes,ne serait-ce quepourinféchirurlesstratégies,c'est possible。 Laisserndécercerlasidérurgie,c'est aussi laisserimploseréconomiquementetsocialement des bassins d'emploi。 La grande mode,c'est de parler de l'industrie du futur,mais on ne pourra pasladéveloppersansprotégernosfilièresconstructrantes。 »

Si Emmanuel Macron a reconnu que,«sur lapolitiqueeuropéenne,c'est un fait,il n'y a pas de vrai volontarisme industriel»,en plus de promettre de faire pression sur Bruxelles en faveur d'unevéritablepolitiquedouanièredéfensive, le ministre de l'Économieatrèsvitebottésentouche sur la question des pouvoirs publics。 «Le droit d'ingérencenepeut se faire qu'au cas par cas,quand nous sommes actionnaires ou quand il yauncaractèrestratégique。 Mais cela ne peut pas se faire par des dispositifs fiscaux»,at-ilestimé,défendantl'inconde contreparties dans le CICE,malgréadu40 milliards d'euros d'engent publicverséauxentreprises。

«Le combat pourlasidérurgieetlamétallurgieestun combat pourlasouverainetééconomique,pour l'indépendance,pour l'emploi,pour l'avenir de la France! 兰奇Alain Bocquet。 N'aurait-onpasintérêtàconstructionirecéologiquementunvrai cap,un vrai objectif,unevraiefilièreindustriellepour la France et pour l'Europe? »at-ilinterrogé,alors que«90%delafilièresidérurgiquefrançaiseestaux mains de groupes internationaux etfinanciersprivés»。 Le chef de filedesdéputésFrontde gauche,AndréChachaigne,n'apasmanquédesouligner que«sansrévolutioncopernicienne,rupture avec le capital financier,aucune solution durable neseratrouvée»。

Jusqu'àprésentadedted'un discours volontaire,Emmanuel Macron a alorsmontrésonvéritablefacage,dans un sourire:«Il faudrait revoir le logiciel capitaliste? Mais le diable n'apasétéintroduntspar des monstres du capitalisme financier。 Lepromplème,ce sont les distorsions massivesentreéconomiedemarchéetce que fait la Chine»,at-ilaffirmé,soulignant quelamétallurgiechinoiseestsoutenueàpertepar le financement public du pays,cequidéstabiliseunecompétitioninternationalequ'il souhaiteprivée。 «Leproplème,c'est la rencontre de deux mondes,de deux logiquesoùconstinintessonttrèsdifférentes»,at-ilsumgeé,ignorant sciemmentquePékinjoueaujourd'hui selonlesrèglesd'unegrandecompétitioninternationalenoncontrôlée。 «Vous nous parlez de mondialisationnonmaîtrisée,maisvousêtesvous-mêmeungrand adepte de l'ultralibéralisme,et nous sommesaujourd'huiaprontésàsonrésultat。 J'ai vu de nombreusesentreprisesfrançaisescompétitivessefairedélocaliserdansdespaysoùlesnormes sociales et environnementalessontparticulièrementdégradées»,ripostéledéputéPCFPatrice Carvalho。 «Nous avons besoin d'unepolitiqueeuropéennedéfensivefaceàlaChine,mais aussi d'unevéritablepolitiquepublique industrielle,offensive dans l'intérêtdetous etnonvampiriséeparfonds financiers»,réagiAlainBocquet。

AurélienSoucheyre