myball体育

«C'est comme s'ilnouslançaitdespiécettes»


2019-08-27 02:23:06

«C'est comme s'ilnouslançaitdespiécettes»

Reportage dans le Val-de-Marne。 Des gilets jaunes du sud delarégionparisiennesesontretrouvésundisoiràl'intréedumarchédeRungis。

Porte de Thiais,àl'intréedumarchédeRungis(Val-de-Marne)。 Il est 21 heures et les gilets jaunesstartsntàaffluer,sous l'œilpempisionde policiers et membres de la BAC。 Ils sont venus avec une sono,ducaféetmêmeunballon de football。 Ce n'est paslapremièrefoisqu'ils viennent filtrer les camions。 Mais en se retrouvant,somesesesepésententàpartirde leur profil Facebook,oùseprend chaque rendez-vousréunissanthabituellementune quinzaine d'habitants du Val-de-Marne et de l'Essonne。 Ce soir-là,ils sont une soixantaine。

Une heure avant,EmmanuelMacrondétaillaitles mesures pour tenter de calmerleurcolère。 Jimmy,pèredefamillesalariéchezCarrefour,dit d'emblée:«C'est comme s'ilnouslançaitdespiécettes。 »Pour lui,la«priorité»,c'estlerétablissementdel'ISF,begin-t-il。 Son voisin intervient,découvrantledétaildesmesures。 «Il veut apaisersansréponseconcrètesenfait! Donc,çafaittrois semaines qu'on参加qu'il parle ...pourça? »L'allusionàla«hausse du Smic»est partout,jusque dans la personnalisation des gilets。 Aucundétailn'estconnuàcetteheure mais ils ont包括他选择:«Çafaitquoi,60欧元净标准杆? Cen'estmêmepasune semaine de courses! »lâcheuneassistante maternelle,mèredetrois enfants,qui se rend le week-end aux rendez-vousfixésàlaCroix blanche,centre commercial dans l'Essonne。 «Il a voulu nous endormirmaisçanemarche pas,les gens sonttropréveillésmaintenant»,lancesacollègueNanou,qui gagne 2 300欧元parmoisàforcede travailler 7 jours sur 7. Marc,ex-salariédechez Renault de 56 ans qui touche 1 500欧元de pension d'invalidité,pointe,lui,qu'il n'a«ledroitàriende mieux»avec ces annonces。 Quandbienmêmeilobtiendrait un«coup de pouce»,il«continuera(it)pour(ses)deux enfants»àrerendre sur le rond-point de Palaiseau tous les jours。 Et d'embrayer surunparallèleavecson ancien PDG de Renault et l'indécencedesdifférencesdesalaires»。

D'autres parlent d'un chef de l'Étatqui«aparlédansle vent»oudébattenturle«bon vouloir des entreprises»。 «Il veut nous faire passer pour de simples consommateurs»,juge un autre,quirelèvequel'idéed'unréférendumd'pitularcitoyenne revient souvent。 倒入Jimmy,qui serait«heureux»siMacronrépondait«à60%des revendications»,le chef de l'Étatne«sait que se mettreducôtédeceuxqu'ilreprésente»。 «Il acherché等一个麻烦! »répond-il en souriant。 倒入间歇性的景观de 36 ans,le pire est que«toutes cesmesuresétaientprévues,ilnelâcheri。 C'est de la miseenscène»:«Il yaunproblèmedefond:qui va payer? Ils vontprendreàdroitepourdonneràtauche。 Et c'est l'Étatquise porte garant et non les entreprises。 »en d'autres termes,ce sera«une autogestion»où,in fine,«on va encore nous againster les uns aux autres»,dit-il。 Les rares camions - 确定汤onne que que pr pr pr que que que que que pr pass pass pass pass pass pass pass du k k k k k k Ce ne sera pasladernièrefoisqu'ils les verront。 Amina,jeuneétudiantede21 ans,est ravie:«Tant mieux s'iln'apospéponduànosrevendications。 Il ya une chance qu'on aille jusqu'au bout。 »L'acte V? «Pas le choix»,dit une autre。

Audrey Loussouarn