myball体育

La gauche veut censurer l'exécutif


2019-08-27 10:15:40

La gauche veut censurer l'exécutif

Le PS aacceptédedéposerunmotion de censure avec le PCF et la FI。 Ellepourraitêtreexpinée能见同省议会。

Touslesdéputésseronttrèsbientôtappelésàapprouveroudésapprouverlegouvernement en place lors d'un vote。 LesélusPCF,FI et PS se sont entendus hierpourdéposerunemotion de censure contreunexécutifmassmentrejetéparle mouvement des gilets jaunes et l'opinion publique。 «Le lien de confiance entre notre peuple et le gouvernementestbrisé,rompu,et l'on ne voitnullepossibilitépource dernier de renouer cette relation。 Le divorceestacté,il faut changer radicalement de cap»,écrivent-ils de concert。 Cet con s'est fait attendre plusieurs jours。 Le groupe socialistes'estdécidéhiermatin,aprèsavoirécoutélundisoir le discoursduprésidentdelaRépublique。 «Il n'y a pas de change de cap。 La crise depuis un mois est triple:sociale,environnementaleetdémocratique。 LesréponsesapportéesparMacron ne sont ni justes,ni responsables»,mesure Boris Vallaud(PS),quiprécisequelesdéputésPSont finalementvotéentreeux«àl'unanimité»pourledépôtdela motion。

«Lesréponsesapportéessontd'unefaiblesseinouïe»

Les communistes,àl'inprisedu texte,atte en ce le la dep des des des des des del del del del del del del del del del del del del del del del del del del del del del del del d' «Lacolèredesgilets jaunes,celle des 40 000 ronds-points,la mobilization populaire et lesoutienénormedel'opinion publiqueontbousculél'exécutif。 Maislesréponsesapportéessontd'unefaiblesseinouïe»,condamneSébastienJumel(PCF)。 «Il aappliquélapègledestrois“e”:entourloupe,embrouille et emberlificotage»,ajoutePierreDharréville(PCF),quidénoncelemensonge de la hausse du Smic et un gel de la CSG qui ne s'appliquepasàtousles retraités。 «Vous vous accrocheztoujoursàlasuppress de l'ISF,au refus de relever tous les salaires et le point d'indice des fonctionnaires。 Vos maigres特许经营权,autofinancées,vous les faitesenabîcordaSécuritésocialeetenmenaçantlesservices publics。 评论allez-vous financer ces mesures? »at-illancéaupremier ministre lors des questions au gouvernement。 Àcetteinterrogation,etàcellede savoir quiseracloseéparla fausse hausse du Smic,ÉdouardPhilippen'apasrépondu,renvoyantsesréponsesaudédatquiauralieuàl'posrsde la motion de censure ...

«un virageidentitaireàdéfautdevirage social»

Une preuve de plus de l'improvisation totalequièèneausommet de l'État,àlaquelles'ajoutent de graves oublis。 «Lesseulesreéponsesdonnéesauxjeunes aujourd'hui sont les CRS ou les Flash-Ball»,pointe Elsa Faucillon(PCF),qui s'alarme des proposduprésidentdelaRépubliqueurl'identiténationalaleet l'immigration,et constate «un virageidentitaireàdéfautdevirage social»。 La veille,depuis l'Assembléeationale,Jean-LucMélenchon(FI)faisait lui aussi part de son愤慨。 «Dans tout ce qu'annoncéMacron,toutserapayéparle peuple,rien neserapayéparles riches»,at-ilreretreé。 «Vous n'avez pas包括ce qui vient du pays! C'est une demande de justice fiscale。 Qu'enfin ceux qui gagnent加上paient = de leurs richesses! »一个马特尔·希尔·马蒂尔德·帕诺特(Davidil)

Partant de ce constat commun,les trois groupes feront de nouveau face ensemble contre le gouvernement dans lesjoursàvenir。 Ils s'indignent d'une«politique sociale et fiscale injuste»,d'uneécologie«victime»qui«sera populaire ou ne sera pas»,de«coupes dans les budgets delasanté,de l'emploi,de l' éducationetlaventeàladécoupedesbiens de la nation»,et invitent touslesdéputésquipartagent cetteanalyzeàanctionnerl'exécutif。

AurélienSoucheyre
Enmêmetemps,une taxe sur lesrichesétaitallégée

D'une main,Emmanuel Macron,lundisoiràlatélévision,reprenait ce qu'il donnait de l'autre。 La taxe quiviseàdisuaderles plus riches des'exileràl'étranger,dite exit tax,étaiteneffetallégéeparleSénatuneheure avant l'allocutionprésidentielle。 Quand il fallait auparavant attendre quinze anspourêtredortédecette taxe quand une grosse fortune(au-delàde2,57百万欧元de patrimoine mobilier)voulait s'expatrier pour ne pas payer l'impôtfrançais(de 30%) sur les plus-values,ledélaiaétéramenéentredeux et cinq ans,d'abordàl'AssembléeparlamajoritéLaREM,puis par la droiteduSénat。 Pudique,le gouvernement arebaptisécedispositif «anti-abus» En mai dernier,Emmanuel Macronavaitplaidépoursa suppress pure et simple。